Lundi 7 juin

A Tana, avant le départ

Tô nous attend à 5h30 pour nous amener à l’aréoport, où nous avons la surprise de devoir payer 3 kg de bagages excédentaires, pour la « modique » somme de 42 euros – qui deviendront plus de 55 au retour, par une entourloupette, peu appréciée, de Air Madagascar. Adieux émouvants avec celui qui est devenu notre ami, et qui nous donne régulièrement de ses nouvelles par courriel.

Le voyage sera plus long qu’à l’aller, car nous faisons escale à l’île de la Réunion. Nous y apprenons par téléphone (qui fonctionne ici !) qu’un petit Antoine nous attend en Belgique, cadeau de Cécile et Nicolas. Nous voilà grands-parents pour la quatrième fois !

L'ami René est à Orly à notre arrivée ; après une bonne nuit chez lui, nous filons à la maternité d’Ottignies où nous repasserons directement, avant de redescendre sur Neufchâteau. Aujourd'hui, en France et en Belgique, la chaleur est étouffante, bien plus qu'à Mada pendant tout notre séjour... sous les Tropiques ! Antoine, qui a «débarqué» le 6 juin, en pleine commémoration des 60 ans du débarquement en Normandie, est le plus beau bébé du monde, surtout avec son chapeau malgache, merveilleuse conclusion d’un voyage extraordinaire, qui nous habite encore très fort plusieurs années après notre retour...