Mardi 25 mai

Route vers l'est (Nationales 2 et 5) : Parc national d'Andasibe

On se met en route de bon matin pour visiter la réserve « Indri-Indri » dans l’espoir de voir cet animal merveilleux.

Indri

Ce lémurien sans queue, dont il ne reste que quelques centaines d’individus, ne peut s'observer qu’ici, « in situ », étant donné qu’il ne survit pas en captivité (parcs, zoos), y compris à Madagascar, même si on lui fournit la nourriture très sélective, constituée de feuilles de plusieurs dizaines d’arbres différents, qu’il exige. On est guidés par Herman, très « mora mora » qui se plie de bonne grâce aux multiples arrêts botaniques, mycologiques et photographiques. il y a de quoi ! Très belle promenade dans une forêt secondaire, avec un groupe d’Indris qui se donnent volontiers en spectacle en sautant de branche en branche. C’est une grande espèce de lémurien dans les tons gris et noirs, à tête de nounours vraiment sympathique. Près de la maison d’accueil du parc, des caméléons. Excellent visite, au soleil, mais sous un fin crachin.

Notre guide, HermanArrêts botaniques (Asplenium nidus)

Dîner à l’hôtel. Sieste, à l’abri de la moustiquaire bien sûr, et promenade pédestre dans les environs, pour « récupérer » un peu du choc des découvertes de la matinée. Un peu au-delà du « village touristique », une maison malgache avec son petit potager, toujours sur le même principe des pilotis.

Moustiquaire pour Christiane

On découvre, au village d’Andasibe, une petite association pour la défense de l’environnement (reboisement, diminution de la fabrication du charbon de bois, etc.) qui vend de l’artisanat au profit de la population locale. La boutique est gérée par un Allemand sympa, qui a épousé une Malgache et s’est établi ici. Il connaît, comme Paul, les mycologues français qui sont venus naguère découvrir les champignons du pays !

Le soir, après le repas, on va au buffet de la gare (désaffectée !) d’Andasibe écouter quatre musiciens traditionnels malgaches, en dégustant des ananas flambés au rhum. Tout cela n’est évidemment possible - car il y a quelques km entre l’hôtel et le village - que parce que notre chauffeur Tô est toujours disponible pour nous accompagner...